Faire de la place pour les rituels

Cérémonie de feu et tambour

Cérémonie de feu et tambour

Je ne sais pas pour vous mais je me rends compte comment j’ai oublié de prendre du temps pour célébrer la vie et son aspect sacré. Pour aussi connecter quotidiennement avec les outils et guides reliés à ma pratique spirituelle chamanique.

Cette réflexion m’est venue en lisant un livre de Sandra Ingerman et Hank Wesselman « Awakening to the spirit world: The shamanic path to direct revelation« . Un des chapitres du livre traite de cérémonies (format prescrit où chaque participant joue son rôle) et de rituels (cérémonie simple ou complexe où les participants sont libres de suivre l’énergie présente).

J’aime pourtant ces temps forts que sont les cérémonies et les rituels. Mon expérience en magie blanche, en spiritualité wicca ainsi que mes formations chamaniques m’ont fait explorer, sous différents angles, ces mondes rituels. Chacun de ces moments de célébration me nourrissent, me mettent dans un état d’expension, parfois même de pure joie, m’énergisent et me font connecter avec des parties de moi-même et du monde plus ou moins accessible dans la vie quotidienne.

Mais comme beaucoup de gens, j’ai la croyance que soit je n’ai pas le temps pour le faire ou bien que le rituel à faire est trop long, trop d’efforts ou bien que j’ai besoin d’une occasion spéciale pour en faire un. Ah! Le Mental! Pourtant, dès que je m’arrête, la magie s’opère. Que ce soit pour connecter avec mes esprits alliés par voie de voyage chamanique, pour célébrer la pleine lune avec un cercle paien ou pour une cérémonie d’intention (despacho), chaque fois, c’est le renouvellement de ma connexion avec mon monde intérieur, sa richesse, son trésor unique, sa lumière.

Après lecture du livre en question, j’ai ressorti mon tambour, mis un peu de sauge à bruler, créée mon espace sacré, posée mon intention et voilà! J’adore sentir cette énergie circuler en moi et autour, cette énergie libre, intuitive et brute, énergie porteuse d’émerveillement. Ça m’a pris moins de 15 minutes de mon temps pour tout ces bienfaits!

Et vous, quels sont vos rituels? C’est difficile de vous y mettre? Faites m’en part dans les commentaires ci-après.

Je me donne comme objectif personnel d’accomplir plus de ces rituels, de les ramener dans mon horaire aussi chargé soit-il par le boulot, la famille, etc. Pour cela, j’en suis à créer des voyages intérieurs guidés qui seront disponible sur ce blog graduellement au court des prochains mois.

Entre temps, si vous désirez participer aux prochains rituels publics que j’organise ou pour savoir quand ces méditations seront disponibles, vous pouvez vous inscrire à l’info-lettre (en haut à gauche de cette page) ou consulter le calendrier en ligne.

Où sont passés nos rituels?

Dans différentes sociétés traditionnelles, de grands rituels parsemaient les différents moments forts de la vie. Par exemple, dans certaines tribus autochtones, le jeune vivait une cérémonie de quête de vision afin de l’accueillir dans l’âge adulte. De même, dans certains peuples asiatiques, des danses élaborées sont apprises et exécutées dans une cérémonie de passage. Les cérémonies pour accueillir la mort, pour le temps des récoltes ou des semences, pour le changement de saison etc sont tous des exemples que nous pouvons encore trouver dans différentes cultures, souvent trouvant leur source dans un très lointain passé.

Et nous, avons-nous des rituels? Oui, nous avons nos habitudes, rites quotidiens (se brosser les dents, faire un jus vert le matin, ouvrir le journal en rentrant du boulot, etc), nous avons nos rites de passage (premier boulot, mariage, divorce, etc) mais avons-nous gardé le sens et l’intention derrière chacun de ces gestes? Nos vies sont parsemées de multitudes de petits rituels mais nous n’y accordons pas beaucoup d’importance. Nous le faisons par habitude ou par dépit ou par plaisir mais la profondeur du geste, la conscience du moment présent n’y est plus.

Et si retrouver donner un sens à sa vie voulait dire redonner un sens à chacun de nos gestes? Ramener la conscience au moment présent et redécouvrir la magie des petits rituels quotidien ramène la joie, le profond sens d’avoir le pouvoir sur notre vie, d’être apte à accomplir mille et un gestes mais surtout nous connecte à l’abondance intérieure, celle qui nous habite constamment, pour laquelle nous pouvons exprimer notre gratitude. Et qui dit gratitude, dit retrouver le sens de chaque gestes et nous ramène à l’intention et notre pouvoir de créer…

Il y a aussi les grands rituels, ces rites de passages, dont je parlerai dans un prochain article!

Ouverture de l’espace sacré

Il y a quelques mois, j’ai travaillé sur une vidéo qui démontre comment ouvrir un espace sacré en appelant les 4 directions. Enfin, la voici.

 

« Ouvrir un espace sacré c’est comme ouvrir la porte de notre bureau ». Chacun d’entre nous avons une façon de se conditionner à faire un travail, nous avons nos petits rituels conscients ou inconscients avant d’entreprendre quelque chose. Un travail avec l’énergie ou les forces de la nature, selon, nécessite une préparation plus consciente. Cette vidéo est la démonstration d’une façon, parmi une infinité possible de préparation. J’espère que vous l’apprécierez.

N’hésitez pas à poser vos questions ou inscrire vos commentaires ci-après 🙂